23/05/2012

5 ans sans Conduire!

Au lendemain de sa passation de pouvoir avec Jean-Marc Ayraut, François Fillon évoquait son retour dans la Sarthe et son plaisir de conduire à nouveau : il reconnaissait ne pas avoir touché un volant pendant 5 ans, évoquant même les craintes de son épouse : « saurait-il encore conduire ? »

On sait que l’ex-premier ministre est un passionné de course automobile, on pourrait digresser sur sa conduite du pays mais là n’est pas le sujet de cette note. Quel est donc ce pays, cette démocratie que la nôtre ?
 
Fillon_Peugeot_908_01.jpgUn chef de gouvernement va, pendant la durée de sa fonction, perdre sa qualité d’être humain, il devient un simple avatar: François Fillon n’a pas conduit pendant 5 ans, il n’a marqué aucun stop ni feu rouge, n’a probablement pas acheté lui-même le moindre objet, a oublié son code confidentiel de carte de crédit, ne s’est pas préparé la moindre boisson lui-même, ni le moindre petit-déjeuner, Je suis un grand naïf mais je trouve choquant que nos gouvernants se dissolvent dans leur fonction, s’éloignant ainsi de leurs concitoyens.

François Hollande a fait campagne sur le thème un président normal, je l’engage à s’astreindre à conduire son scooter lui-même de temps en temps, à retirer de l’argent au distributeur, à avoir son porte-monnaie sur lui comme tout être normalement constitué, qu’il continue à venir lire mon blog comme il le faisait auparavant.

L’homme s’effaçait devant le Roi, Il serait bon qu’à l’avenir notre démocratie et sa pompe permettent à nos gouvernants de rester les hommes et femmes qu’ils sont, sans démagogie, en restant ancré dans la réalité.

On a beaucoup cité l’exemple d’Angela Merkel qui fait la queue (chez Aldi ?) pour faire ses courses, on peut citer les conseilleurs fédéraux suisses que l’on croise dans les tramways Bernois ou les ministres nordiques qui mangent à la cantine bio gouvernementale. Ces exemples nous choquent même parfois et on a reproché à Nicolas Sarkozy, moi le premier, de ne pas respecter la fonction de président de la république mais certains efforts devraient être faits. Les citoyens français devraient d’ailleurs aider leurs gouvernants à rester eux-mêmes.

Tiens pour donner l’exemple je prends un engagement ferme et solennel : M. le Président, M. le Premier-Ministre, quand vous ferez la queue au carrefour market de Reignier ou à l’intermarché de la Roche sur Foron, je m’engage à vous laisser passer si vous n’en avez pas un plein chariot !

Les commentaires sont fermés.