29/05/2012

Un drôle de (nouveau) centre!

L-gislatives-20120826.jpgA l’heure où la première vague du baromètre Ipsos/Logica Business Consulting pour France Télévisions, Radio France et Le Monde annonce une vaguelette rose rouge et verte. Le centre semble ne pas être dans une perspective haussière.
Ipsos annonce 45% pour la gauche (PS/EELV/FG), 35% pour l’UMP et ses alliés (Nouveau Centre/PRV/DVD), 15% pour le FN, 2% pour le Mouvement Démocrate, 1.5% pour l’extrème gauche.
Premier constat : la bipolarisation semble achevé pour les sondeurs, on présente les voies des deux blocs qui s’affronteront à l’assemblée nationale. Les autres semblent promis à l’opposition extra-parlementaire.
Deuxième constat : Le modem est très bas, mais il apparaît comme une force autonome qui n’est pas intégrée dans cette bipolarisation.  Ces 2% ne veulent pas dire grand-chose et des candidats du (vrai) centre tireront leur épingle du jeu. Je prends le pari pour 5 à 10 députés modem.
Troisième constant : le nouveau centre est considéré comme un allié de l’UMP. Cela ne surprend personne et cela me parait faible comme qualificatif. Le nouveau centre et l’UMP sont indifférenciables. C’est tellement vrai que dans certains cas, les responsables locaux du nouveau centre n’arrivent même pas à se différencier des UMP exclus.
Ainsi, le fameux Christian Vanneste député du Nord, humaniste entre tous et homophobe notoire, écarté par son parti en février 2012 est soutenu par la section locale du nouveau centre (en opposition avec la fédération NC du Nord).
«Christian Vanneste est un député dont le courage et l’implication ne sont plus à démontrer »
estime le responsable nouveau centre Jean-Christophe Destailleur, « Il a en effet toujours su défendre avec brio les dossiers de notre circonscription»
Que signifie aujourd’hui une étiquette nouveau centre quand on arrive à soutenir des députés qui défendent des positions aussi réactionnaires que celles de Christian Vanneste ?

Les commentaires sont fermés.