03/04/2013

Cela devient difficile de les défendre

J’ai milité depuis de nombreuses années dans différents partis politiques centristes. Plus jeune élu municipal de la région Rhône Alpes en 1989, j’ai été passionnée par la chose publique et par le monde politique. Durant ces années, j’ai passé mon temps à défendre les hommes politiques, rappelant que l’immense majorité était d’une probité scrupuleuse, mettant en œuvre la doctrine de « servir sans se servir »
Je me suis petit à petit éloigné en me rendant compte que le goût du pouvoir était une drogue dure et que de nombreux responsables politiques y succombaient. J’ai néanmoins continué à défendre leur honnêteté et leur volonté de faire progresser les choses. Les évènements récents commencent à me faire douter de la santé de note démocratie.

Que dire de Jérôme Cahuzac, rien de plus, tout l’a été. On a dit qu’il avait menti au président, au premier ministre, à sa famille, à la représentation nationale. C’est mal mais n’est-ce pas un juste retour des choses : la représentation nationale n’est pas de la plus grande honnêteté avec les français, que dire du président de la république qui nous vendait 2% de croissance en 2014. Enfin je comprend que la trahison émeuve. Mais si on pouvait arrêter deux minutes avec ces tentations américaines cela ne serait pas mal. Le mensonge à président ou à député n’est pas un délit. Alors que le blanchiment de fraude fiscal est un délit et un délit aggravé pour le ministre chargé de le combattre. De façon anecdotique on peut également relever que plusieurs centaines de millier d’euros pour un professionnel de l’implant capillaire, c’est rémunérateur les cheveux…
Que dire également de notre ancien président, pris à taper dans la caisse d’une richissime vieille dame et je le rappelle mis en examen pour abus de faiblesse. Mais lui n’a rien avoué du tout, il est donc présumé innocent et vilipende le manque d’indépendance de la justice.

En fin de compte, je vais continuer à dire qu’il ne faut pas se focaliser sur ces cas, les hommes politiques sont dans leur immense majorité des gens honnêtes. Il serait néanmoins bon que le gouvernement commence à s’attaquer à certains problèmes importants et pas seulement aux réductions d’allocations familiales mais aux problèmes structurels de notre pays comme l’égalité des régimes de retraites (fonctionnaires, sénateurs et députés) . Sinon cela va vraiment devenir difficile de continuer à défendre la qualité du personnel politique français.

 

Les commentaires sont fermés.