13/08/2013

La préférence cantonale du ticket de caisse

Ainsi le MCG a un candidat frontalier c’est l'affiche de la Tribune du Jour. Comme tout le monde je me suis intéressé à cet entretien, plus rigolo qu’instructif.
Le MCG, c’est confirmé, n’est pas anti-frontalier mais au service des genevois. Rien de nouveau la préférence cantonale est une constante de la « pensée » MCG quelques précisions y sont pourtant apportées dans la mesure où le candidat au grand conseil détaille cette préférence en la réservant à ceux qui paient leurs impôts à Genève (Comme les frontaliers et pas comme les citoyens suisses habitant d’autres cantons) et leur loyer à Genève (comme les étrangers résidents tout en s’excluant lui-même qui vit à Gaillard) enfin cette préférence serait également destinée à ceux qui vont à la coop, à la migros. Peut on faire ses courses seulement à la Migros ou est-on obligé d’aller à la coop et vice-versa cela reste à préciser, est-ce que les migros françaises comptent ou pas ? à préciser également. Est-ce que les Genevois de Genève qui font leur course à Etrembières et Thoiry ont un malus ? Mystère...

Quant à moi cher Monsieur, je suis frontalier qui plus est dans une régie publique, je paie mes impôts à Genève (et profite de fort peu de service comme mes collègues frontaliers) fait régulièrement mes courses à la migros et à la coop, comme je ne suis pas très malin je prend même du Gasoil à Genève, m’y habille régulièrement, achète mes skis mon matériel de sport en général et même des éléments de décoration. A votre avis dans la préférence cantonale du ticket de caisse j’ai bon ou pas ?

Commentaires

Tiens, c’est amusant. Dans l’Hebdo d’aujourd’hui, le témoignage d’un monsieur François Duc, habitant Annemasse, qui témoigne de sa difficulté à retrouver du travail en Suisse :
En tant que frontalier, il estime qu’il est plus difficile de trouver un emploi à Genève : « Même avec la nationalité suisse, c’est le lieu de résidence qui compte aux yeux de certains employeurs. »

Oui, vraiment amusant ce monsieur !!

Écrit par : Lulu | 15/08/2013

Frontalier, je dépense aussi chaque mois 650 CHF minimum (déjeuner et plein d'essence).
Il m'arrive aussi de faire mes courses à Manor, mais je les fais essentiellement à la Migros de Thoiry (dont le parking est bondé de plaques Suisse au passage).
Vous pouvez rajouter à ça un restau le week end en famille, des courses chez Globus, à la Fnac de Balex, chez Zara, l'entretien de ma voiture en Suisse, je continue ?
Ce qui est amusant c'est que beaucoup de mes collègues frontaliers font de même (essentiellement les plus jeunes d'ailleurs). Et quand on le dit... on se fait traiter d'exception.

Ce que je retiens des propos de ce candidat c'est que la nationalité n'est pas le noeud du problème dans la recherche d'un emploi à Genève (puisqu'il a la double). Le lieu d'habitation n'est pas non plus un problème puisque le MCG ne cesse de dénoncer le nombre croissant de frontaliers qui viennent manger le pain des Genvois. Que reste t il comment explication ? Les compétences, bien sûr, et l'âge... malheureusement.

Écrit par : eric | 16/08/2013

Les commentaires sont fermés.