21/10/2013

Il faudrait peut-être réagir!

L’article «  plus de 1000 frontaliers manifestent à Annemasse » avait tôt ce lundi matin une petite centaine de commentaires et j’ai été choqué de leur niveau.  En gros on peut résumer cela par Frontaliers dehors, Si vous n’êtes pas content restez chez vous ! et  tout les commentateurs ne sont pas aussi polis.
Ces idées, on les connaît, elles sont désormais au cœur de la vie politique genevoise et ne choquent plus personne, en tout cas pas le personnel politique Genevois. Je suis néanmoins surpris que ce genre de commentaires de nature discriminatoire soit validé par le modérateur du site de la tribune. Quel est l’intérêt de passer ces commentaires ? On ne peut pas dire que cela contribue au débat, le débat c’est échanger des arguments et là on parle plutôt d’invectives. Et c’est justement  l’avantage d’un forum modéré que de pouvoir maîtriser ce genre d’arguments.
Alors je ne comprends pas !
En tout cas, on a noté la présence à ces manifs de frontaliers du PDC Genevois et de M. Berthassat, nonobstant le sujet de la manif, je trouve bien que des politiques genevois s’investissent dans ces problématiques et d’autant plus que des genevois établit en France voisine peuvent être concerné par ce problème. On note également la présence des députés UMP pourtant c’est leur parti qui a dans un premier temps refuser de prolonger le droit d’option alors ne transformons pas  cette question en lutte contre le gouvernement actuel car les précédents ont bien aidé à aller dans cette direction.  J’espère enfin que nous aurons le soutien de tout ce joli monde concernant l’augmentation de l’impôt à la source, dont nous connaîtrons les barèmes mi-décembre 2013 pour une application en janvier 2014.
Drôle de délais pour s’adapter à une augmentation attendue comme forte de la pression fiscale sur les frontaliers. Les frontaliers seront imposés sur un salaire fictif et forfaitaire,  j’aimerai bien voir si une action de ce type sur la population suisse passerait aussi inaperçue.
Discrimination avez-vous dit ?

16/10/2013

Le gentil et le méchant

 

N’en déplaise à certains bien que non-résident je suis un passionné de politique et m’intéresse de près à la vie de la cité Genevoise. Y payant mes impôts cela me paraît normal de me renseigner sur leur affectation.
Cette fin de semaine a été marquée par le numéro Stauffer – Poggia. Je le trouve très bon et je dois reconnaître une très grande habileté politique à ces deux leaders du MCG. 
Mauro Poggia venu des partis traditionnels a montré un visage rassurant, policé. Expliquant bien que le mouvement qu’il représente n’est pas contre les frontaliers mais pour les résidents. Ce qui ne change rien à son credo sur l’emploi.
Les actions qui viendront contre les frontaliers ne sont en quelque sorte que des dégâts collatéraux à venir pour lesquels on présente ses excuses à l’avance: ce n’est pas contre vous c’est pour nous. Quand le fermier tue le renard ce n’est pas contre le renard c’est pour protéger ses poules. Le renard ce vilain et profiteur goupil est content de le savoir.
Mauro Poggia va jusqu’à défendre les frontaliers historiques et régionaux contre les euro-frontaliers issus des bilatérales et qui viennent de l’autre bout de l’Europe. Le MCG joue les savoyards contre les bretons.
Quant à ceux qui avaient cru discerné des divergences ou des rivalités un texte publié sur le blog d’Eric Stauffer leurs rappelle que les leaders du MCG défendent les mêmes positions sur l’emploi, une ligne dure sur la question des frontaliers. Ce texte reconnaît tout juste que les deux hommes « ont certainement une manière de communiquer sur le sujet différente »
C’est possible néanmoins ils souscrivent tous deux aux slogans orduriers qui fleurent bon les années 30 et qui ornent une bonne partie du matériel officiel du MCG. Ainsi je ne doute pas une seconde qu’ ils défendent les valeurs du MCG. Voter pour M. Poggia ou pour M. Stauffer c’est voter pour le même mouvement, les mêmes idées. Il n’y a pas un dur et un modéré, il y a deux responsables politiques qui défendent les mêmes idées et qui défendront les mêmes politiques au conseil d’état. M. Poggia  a débuté son offensive pour se poser en homme politique responsable, plus apte à gouverner que le tribun sanguin et pétri de talent qu’est M. Stauffer.
La chasse au 5ème poste de l’alliance est ouverte, et de nombreux électeurs genevois sensibles au problématiques de l’emploi pourraient se laisser convaincre que M. Poggia est plus modéré que son mouvement. C’est à mon avis une erreur

N’oublions pas que lors d’interrogatoire les flics qui adoptent le jeu de rôle du gentil et du méchant reste avant tout des flics. Le gentil et le méchant du MCG reste eux focalisés sur le simplisme de leur corpus idéologique et reste avant tout MCG

 

 

 

15/10/2013

2014: L'année des frontaliers

 

On définit habituellement 7 étapes dans le deuil. Ce deuil n’est pas lié à la perte d’un être cher, il peut concerner une déception sentimentale ou professionnelle. Les étapes en sont les suivantes :

 

1.     Le choc : « Les frontaliers devront s’acquitter d’un cotisation à la sécurité sociale dès 2014 »

 

2.     Le déni : « C’est pas dieu possible,  je veux aller à la LAMAL »

 

3.     La colère et le marchandage : « Les salauds, on bosse comme des fous et de quoi ils se mêlent et bien on va bloquer les  frontières le 11 octobre et manifester le 20 octobre »

 

4.     La tristesse : «  Pourquoi moi et comment je vais faire pour m’acheter mon Audi RS4 et changer la Mini Cooper qui a déjà 25'000 KM » 

 

5.     La résignation : « bon ben c’est comme  ça du coup je vais être obligé de rouler en  Renault ou peut-être même en Peugeot bon tant que je peux éviter Dacia,  je vais survivre »

 

6.     L’acceptation: « bon des fois je pense au temps où je payais 100€ d’assurance maladie mais ça commence à passer, la sécu c’est pas si mal finalement »

 

7.     La reconstruction : « ça y est je vais mieux, j’arrive à aller boire un verre avec des amis, bon c’est mieux, s’ils sont dans la même situation que moi mais j’arrive à appeler mes copains suisses au téléphone, ça va aller »

 

Suite au passage prévu à la CMU, j’en étais a peu près à l’étape 4 voir au tout début de l’étape 5 quand j’ai reçu un courriel dans ma boite professionnelle en cette fin d’après midi du 9 octobre : « impôt à la source : info pour 2014 »

 

Tiens de nouveaux barèmes, qu’est-ce donc ? 

new barème.gif

barème c.gif

 


et ben voilà j’ai trouvé le mien, je vais donc être imposé sur l’activité lucrative de mon épouse, oui mais elle travaille dans le social et à temps partiel donc cela ne va pas être trop cher,  si ?

 

Réponse : en 2014 les barèmes vont changer mais nous n'avons pas plus de précisions à ce jour.


Cette réponse ne me satisfaisant pas, je suis parti à la chasse sur internet dès mon retour à la maison et j’ai trouvé des infos conditionnelles qui affirment que l’administration fiscale prendrait un salaire forfaitaire de CHF 65'000.- par année qui viendrait s’additionner au mien et que je serai imposé là-dessus.


ETAPE 1 / ETAPE 2 / ETAPE 3

 

Mais mon conjoint gagne 800€ par mois net, c’est pas dieu possible

 

AU SECOURS ! non mais faut faire quelque chose, bloquons les frontières comme ça on pourra plus sortir.

 

Non mais internet c’est pas sérieux, je vais demander au groupement :

 

« Bonjour, Notre responsable juridique n'étant pas disponible ce jour pour nous transmettre le compte-rendu de la réunion avec l’AFC, nous vous donnerons les informations que nous aurons à ce sujet demain. Bien cordialement »

 

Alors s’il vous plait Mme/M. La responsable juridique du GTE revenez vite !

 

Compte-rendu de la réunion entre l'AFC et le GTE sur le site du Groupement

http://www.frontalier.org/emploi-suisse/1116721/baremes-d...

 

04/10/2013

Triste Journée

Pendant que l’actualité de la zone frontalière tourne autour du deuil que font les frontaliers de leurs assurances privées, du choix des genevois de leurs députés et conseillers d’états. Les frontières de l’Union Européenne sont à nouveau le théâtre d’un drame sans précédents sur l’île de Lampedusa. La porte de l’Europe tout proche de la Tunisie voit défiler des milliers de jeunes migrants africains et aujourd’hui les  dizaines de cadavres de ceux qui se sont noyés en vue de la terre promise. La population locale vient en aide de ces gens qui ne souhaitent que vivre dignement. Mais que faisons-nous collectivement ?
Un ancien premier ministre français affirmait que nous ne pouvons certainement pas accueillir toute la misère du monde, il a sûrement raison maintenant on ne peut pas non plus regarder ces jeunes africains se noyer par milliers en vue de la terre Européenne. L’Italie a décrété un jour de deuil national en mémoire de ces victimes mais cela nous concerne tous. Enfin apparemment pas nos politiques.
J’ai lu hier le blog d’une candidate MCG affirmant que le je ne fais pas de politique maintes fois entendus durant sa campagne la révoltait, C’est bine le seul point commun que j’ai avec elle. Cela me révolte aussi et faire de la politique pour un Européen membre de l’union c’est notamment prendre en compte le sort des arrivants à Lampedusa.  

Pour commencer une journée de deuil sur le territoire de l’union aurait pu être une initiative intéressante.

 

03/10/2013

Le déficit d’équité Ville – Campagne :

Le président de la république et son gouvernement réaffirment régulièrement leur désir d’équité  notamment dans la fin du droit d’option des travailleurs frontaliers. Pourtant l’actualité nous montre que l’équité monde urbain / monde rural n’est pas au cœur des priorités politiques, 3 exemples :

Les nouveaux rythmes scolaires:
Oublions le fait que l’opposition a trouvé fort opportunément un bon cheval de bataille pour les municipales et penchons-nous sur cette question pour les petites communes. Comment faire venir des animateurs pour quelques heures par semaines dans ces lieux parfois reculés ? C’est une gageure,  ils ne viennent pas.
Les activités seront donc de la garderie un peu amélioré ou subordonnée à la bonne volonté de certains bénévoles. Pire, dans certaines écoles des professeurs des écoles motivés géraient des activités sportives scolaires le mercredi matin (USEP, UFOLEP) auxquelles les enfants pouvaient participer pour une cotisation très modique. Ces évènements sont remis en cause par la réforme, c’est dommage car ce ne sont pas les enfants privilégiés qui en bénéficiaient. Cette réforme est pensée pour les environnements urbains.

Amazon et les frais de port :

Nous sommes une famille de gros lecteurs, clients d’amazon, de fnac.com mais aussi des librairies physiques les plus proches de chez nous. Malheureusement dans nos villages les librairies sont un peu loin, il est donc intéressant de bénéficier des frais de port gratuits. Car aller à la librairie qui n’a pas le livre en stock, passer commande et y retourner cela prend du temps et cela coûte cher. Par contre cela ne choque personne que les pécores doivent payer plus cher pour aller chercher leurs bouquins, ça ne lit pas les pécores !

            La 4G – La fibre et l’ADSL :

Si vous êtes en ville vous avez les trois, c’est génial vous pouvez regarder un film dans votre réseau de transport en commun pendant que le pécore écoute la radio dans sa voiture, heureusement encore qu’il n’a pas la 4G il serait encore capable de regarder un film en conduisant.
La fibre oubliez, les départements développent les plans fibres pour les gens qui ont la 4G et l’ADSL à quoi cela sert ?
L’ADSL 20 méga en ville, 2 méga pour les chanceux de la cambrousse.

Je n’ai pas besoin de développer, les faits sont là. Concernant les feuilles d’impôts donc équité mais pour les services toujours plus en ville et toujours moins à la campagne. Le gouvernement s’en désintéresse on n’attendrait peut-être un peu plus de nos conseillers généraux ! Peut-être même qu’ils pourraient s’intéresser aux transports en commun ?