08/12/2013

Coupe du monde 2014: Tout le monde est content ou bien ?

 

RTS 1, La première, France Inter,  L’équipe et Canal – 6 décembre 2013 – de 18h00 à 20h00

Le sujet du soir le tirage au sort des groupes de la coupe du monde 2014. Deux pays semblent ravis ils ont tiré un groupe facile vont finir premier et se qualifier contre le deuxième du groupe qui leurs sera opposé. Youpi !
Le seul hic, ces deux pays sont dans le même groupe il s’agit de la Suisse et la France. Deux belles arrogances qui se retrouvent sur les médias nationaux. La France parce que c’est son naturel et que la Suisse est un petit pays. La Suisse parce qu’elle maintenant 8ème au classement FIFA, que cela n’était jamais arrivé, elle se sent donc le droit d’être arrogante.

Maintenant en essayant de se détacher des chauvinismes nationaux et bien que le foot ne soit pas mon sport préféré, on peut reconnaître que ce tirage est bon pour les deux équipes. Honduras et Equateur ne sont pas les noms les plus renommés d’Amérique du Sud. Quant à la Suisse et la France elles se connaissent  et se séparent sur des matches nuls depuis 2005. La dernière victoire Française c’était à l’Euro 2004 : 3-1 et la dernière victoire Suisse c’était en 1992 à Lausanne 2-1.

Alors on se retrouve le 15 juin. Même si personnellement je n’aime pas trop ces matches Suisse-France. Si la France gagne, il est difficile de manifester sa joie sous peine de passer pour un Frouze arrogant et Si la Suisse gagne les collègues ne se gênent pas pour exulter. Alors je vote pour un nouveau match nul

06/12/2013

Encore des commentaires!

 

5h45 – Domicile – lecture des commentaires du blog

 

Voilà une journée qui commence bien 4 ou 5 commentaires racistes de plus. Certains dans leur délire développent pourtant quelques commentaires qui sont réels : manque d’intérêt des frontaliers à la Suisse, seulement intéressés par l’argent, 0 consommation à Genève…

Chers Genevois,  vos commentaires sont pour la grande majorité très excessif, mais j’entends publier un blog sur le site de la Tribune implique naturellement ce type de réaction.

J’aimerai néanmoins souligner l’excellent accueil qui m’a été fait à Genève depuis de nombreuses années par la majeure partie des Genevois, les discussions intéressantes que nous avons sur de nombreux sujets. Le qualificatif de frouze n’était jamais bien loin mais il y avait un certain attachement, une complicité récurrente.
Vous aviez raison de souligner le caractère arrogant que peuvent avoir certains français qui débarquent en terrain conquis et qui croient que Genève et Paris c’est la même chose. Même si cela peut se révéler paradoxal pour ceux que l’on surnomme affectueusement les gueules élastiques.
Néanmoins en cette année 2013, le ras le bol entretenu notamment par le MCG se transforme pour certains en obsession haineuse. Alors qu’au fond de vous savez bien que le chômage genevois n’est pas dû seulement aux frontaliers et que la préférence cantonale est déjà active dans de nombreux domaines
Rappelez-vous aussi que les mouvements de population sont conjoncturels et il n’y a pas si longtemps des Ruraux Valaisans ou Fribourgeois quittaient le sol suisse qui n’arrivait pas à les nourrir pour rejoindre les pays voisins.
Rappelez-vous également que 15 à 20 ans en arrière quand on demandait un permis B pour s’établir à Genève, on vous disait que pour les français qui travaillent à Genève c’était un permis frontalier. La résidence était réservée aux français à forfaits fiscaux.

 

La Suisse est un pays magnifiques que j’ai sillonné en tout sens pour mon travail. Beckenried et le Lac des quatre Cantons, La Nufenen, Klausen Pass entre Glaris et Uri, Il y a des dizaines de lieu qui m’ont séduit mais c’est aussi un drôle de pays pour des citoyens d’états nations : les Romands n’aiment pas trop les Suisses allemands qui leurs rendent bien, les Genevois qui se moquent aussi des vaudois et n’aiment pas les Français sont unanimement reconnus comme des emmerdeurs et l’Allemagne n’est pas en odeur de sainteté à Zuerich.
Cela me fait penser à l’Union Européenne que tous adorent malgré ces saletés de Rosbeefs et ces feignants d’italos-hispanos-portugais.
Pourtant m’informant exclusivement par les médias romands, j’ai l’impression de suivre en direct l’actualité Française.
Le rapport amour / haine entre ces deux pays est très impressionnant.